DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le massacre commis par Breivik aurait pu être évité


Norvège

Le massacre commis par Breivik aurait pu être évité

C’est la conclusion du rapport de la commission d’enquête remis aujourd’hui au premier ministre norvégien Jens Stoltenberg. Une commission nommée au lendemain des attaques du 22 juilllet en Norvège

Dans ses 500 pages, il relève de nombreux dysfonctionnements: signalement tardif du tueur et de son véhicule, problèmes de communication, procédures mal respectées ou encore moyens insuffisants.

“Etant le chef de la police, je me sens responsable de ces critiques.” affirme Oystein Maeland. “Cela affecte l’ensemble du corps de police et il y a aussi des recommandations dans le rapport de la commission qui réclament des améliorations globales au sein de la police pour renforcer notre préparation et contribuer à une société plus sûre.”

Le rapport regrette tout d’abord qu’en raison de lourdeurs bureaucratiques, la rue longeant le siège du gouvernement n’ait pas été fermée comme il avait été préconisé dès 2004. Anders Breivik n’aurait alors pas pu garer sa camionnette contenant une bombe de 950 kilos.

La lenteur de l’intervention de la police sur l‘île d’Utoeya a aussi été mise en cause. La fusillade a duré environ une heure et quart, en raison des difficultés de la police à rejoindre l‘île pourtant située à 600 mètres de la berge. Un hélicoptère aurait du être utilisé.

“Je me sens responsable de ces critiques étant le chef de la police. Cela affecte l’ensemble de

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelles disparitions d'athlètes africains après les JO