DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le président Morsi affirme son pouvoir face à l'armée


Egypte

Le président Morsi affirme son pouvoir face à l'armée

Coup de théâtre en Egypte. Le président islamiste Mohamed Morsi a ordonné ce dimanche la mise à la retraite du maréchal Hussein Tantaoui et l’a remplacé par le chef du renseignement militaire au poste de ministre de la Défense.

Dans la soirée, le président égyptien s’est exprimé sur ce changement à la tête du conseil suprème des forces armées : “Je ne veux pas marginaliser des personnes ou des institutions. Je ne leur veux que du bien. Je veux qu’ils se consacrent à une mission, la protection de cette nation et de son peuple”.

Au début du mois d’août, Tantaoui avait été maintenu à ce poste qu’il avait occupé pendant 20 ans sous le règne d’Hosni Moubarak. Il a été nommé conseiller auprès du président Morsi.
Le dirigeant islamiste a également décidé d’annuler une “déclaration constitutionnelle” adoptée par le Conseil suprême des forces armées. Ce document accordait de larges pouvoirs aux militaires qui ont géré la longue période de transition après la chute d’Hosni Moubarak en 2011.

Coincidence ou pas cette affirmation du pouvoir de la présidence survient alors que l’Egypte et son armée font face à une grave crise dans le Sinaï, où 16 de ses gardes-frontières ont été tués le 5 août près de la frontière avec Israël et Gaza.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Réactions mitigées après les changements dans l'armée