DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Japon-Corée du Sud: tensions lors des commémorations du 15 août


monde

Japon-Corée du Sud: tensions lors des commémorations du 15 août

Grincements de dents le jour des commémorations du 15 août au Japon et en Corée du Sud. Ce mercredi marque le 67 ème anniversaire de la capitulation japonaise ainsi que la fin de 35 ans d’occupation nippone de la Corée.
Et aujourd’hui, un ministre japonais s’est rendu au sanctuaire très controversé de Yasukuni à Tokyo, malgré les avertissements de Séoul. Il s’agit de Jin Matsuraba qui occupe plusieurs postes au gouvernement, dont un concernant la sécurité publique. Le sanctuaire de Yasukuni, vénéré dans les milieux nationalistes japonais, est un symbole du militarisme nippon conquérant.

En Corée du Sud, le 15 août est le “jour de la Libération”. A cette occasion, le président Lee Myung -Bak a souligné que “des obstacles dans l’histoire des relations entre la Corée du Sud et le Japon entravaient la marche commune vers de meilleurs lendemains”. Le dirigeant sud-coréen a ainsi pointé du doigt l’exploitation de Sud-Coréennes contraintes à se prostituer auprès des soldats japonais pendant la guerre.
Lee Myung- Bak qui s’est rendu la semaine dernière sur des îles contestées de la mer du Japon, a demandé à Tokyo d’agir avec responsabilité concernant cette violation des droits des femmes il y a plus de 67 ans.
La visite du président sud-coréen sur ces îles revendiquées par le Japon a provoqué la colère de Tokyo qui a immédiatement rappelé son ambassadeur à Séoul.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'ouest américain touché par de nombreux incendies