DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les insurgés syriens capables de frapper les zones les plus sécurisées de Damas


Syrie

Les insurgés syriens capables de frapper les zones les plus sécurisées de Damas

Les rebelles de l’Armée syrienne libre ont revendiqué l’attentat commis ce mercredi matin à Damas, à côté de l’hôtel où réside la délégation de l’ONU. L’attaque visait un bureau de l’Etat-major de l’armée. Cinq soldats auraient été blessés dans l’explosion, selon un militaire sur place. Les insurgés disent avoir planifié cette attaque à l’heure où devait se tenir une réunion d’officiers.

Bora Bayraktar, l’envoyé spécial d’euronews s’est rendu sur les lieux de l’attentat. Selon lui, l’explosion a causé une certaine panique dans l’hôtel qui héberge les observateurs des Nations Unies. Aucun des membres de la délégation de l’ONU n’a été blessé. Mais cet attentat prouve que les insurgés sont capables de frapper y compris dans des zones censées être sécurisées.

D’après les premières informations, la bombe était placée à l’arrière d’un camion citerne. Plusieurs voitures ont pris feu et les bâtiments environnants ont été endommagés.

Toute la matinée, les pompiers se sont activés pour éteindre l’incendie et essayer d’effacer les traces de cet attentat. “Quelques heures après, explique Bora Bayraktar, les choses commençaient à revenir à la normale”.

Images prises par le correspondant d’euronews en Syrie Bora Bayraktar :


Visualizzazione ingrandita della mappa

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie: combats à Alep, réunion de l'OCI à La Mecque