DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Gabon, sous tension, célèbre son indépendance


Gabon

Le Gabon, sous tension, célèbre son indépendance

Situation très tendue au Gabon. Le pays célèbre, ce vendredi, le 52e anniversaire de son indépendance sur fond de crise politique.

Des heurts entre des manifestants et les forces de l’ordre auraient fait un mort, ce mercredi, d’après l’opposition, mais les autorités réfutent ce bilan.

Près de 3000 partisans d’André Mba Obame – un ancien ministre d’Omar Bongo passé dans l’opposition – s‘étaient rassemblés dans les rues de Libreville pour demander le départ d’Ali Bongo, l’actuel président du Gabon, qui a pris la succession de son père à la tête du pays.

Un rassemblement interdit par les autorités, le parti d’André Mba Obame, l’Union Nationale, ayant été dissous.

Au lendemain de la manifestation, Ali Bongo a déclaré qu’il ne laisserait pas, je cite, “la chienlit s’installer au Gabon”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : la mission d'observation de l'ONU ne sera pas renouvelée