DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afrique du Sud : l'enquête sur la fusillade contre des mineurs commence sur le terrain

Vous lisez:

Afrique du Sud : l'enquête sur la fusillade contre des mineurs commence sur le terrain

Taille du texte Aa Aa

La police des polices sud-africaine commence son enquête sur la fusillade qui a fait 34 morts à la mine de Marikana. Julius Malema, l’ancien chef du mouvement des jeunes de l’ANC, est aussi sur place pour rencontrer les mineurs en grève. Il incarnait la branche radicale du parti au pouvoir, avant d’en être exclu. “Je suis venu ici pour vous écouter un par un, a-t-il déclaré, et vous aurez toujours mon soutien”.

A Marikana, des familles de mineurs sont encore à la recherche de leurs proches, ne sachant pas s’ils sont morts, blessés ou arrêtés. Le face à face de jeudi, entre les policiers armés de fusils automatiques et les mineurs portant des armes blanches, a aussi laissé 78 blessés à terre. Le manque de préparation de la police, mais aussi l’incapacité des syndicats à encadrer les grèvistes, sont au coeur du débat en Afrique du Sud.