DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bientôt une nouvelle guerre au Proche-Orient ?


Israël

Bientôt une nouvelle guerre au Proche-Orient ?

Près de 1500 personnes ont défilé dans les rues de Gaza pour célébrer l’Al-Qods, une journée dédiée à Jérusalem, l’une des trois villes saintes de l’Islam, lors du dernier vendredi du ramadan. La coutume, instituée en Iran, est honorée principalement par les communautés chiites au proche-Orient, elle est surtout l’occasion de fustiger Israël.

Le chef du Hezbollah a, d’ailleurs, promis “l’enfer” à l’Etat hébreu lors d’une allocution télévisée. Hassan Nasrallah, le chef du mouvement chiite libanais, a estimé être en possession “de missiles capables de tuer des dizaines de milliers d’Israéliens”.

Quant à Mahmoud Ahmadinejad, il a affirmé que la “tumeur cancéreuse” d’Israël allait bientôt disparaître.

Des déclarations qui interviennent dans un contexte de regain de tensions entre Israël et ses voisins, depuis que l’Etat hébreu envisage de bombarder les installations nucléaires iraniennes : des projets de raids préventifs dont la presse israélienne s’est fait l‘écho cette semaine.

Entre politique fiction et menace réelle, les Israéliens préfèrent être prévoyants. Les centres de distribution de masques à gaz sont pris d’assaut et l’Etat hébreu teste de nouveaux moyens d’avertir la population en cas de bombardements, une manière, peut-être, de préparer les esprits à une nouvelle guerre dans la région.

Prochain article

monde

USA : bataille fiscale au coeur de la campagne