DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas encore de zone d'exclusion aérienne au dessus de la Syrie

Vous lisez:

Pas encore de zone d'exclusion aérienne au dessus de la Syrie

Taille du texte Aa Aa

La Russie refuse une telle hypothèse. Son chef de la diplomatie, Serguei Lavrov, s’il a appelé à un nouveau cessez-le-feu, a refusé que l’option qui avait été choisie en Libye le soit en Syrie.

Mais pendant ce temps, les bombardements et les combats se poursuivent sur les villes d’Alep, Azaz, Homs et Hirak.

Au total, les violences auraient fait au moins 64 morts ce samedi à travers le pays, 22 civils, 24 soldats et 18 rebelles.

Le mandat de la mission d’observation de l’ONU s’achève ce dimanche soir et ne sera pas renouvelé.

“A la mi-juin, déclare Babacar Gaye, il était clair que les deux parties ne respectaient plus du tout le cessez-le-feu… A partir de ce moment -là nous avons appelé les esprits à passer d’une logique de guerre à une logique de dialogue. A cet égard, oui, nous avons des frustrations”.

Et c’est un diplomate algérien, Lakhdar Brahimi, qui a été nommé médiateur international pour la Syrie. Personnalité estimée dans le monde de la diplomatie, il remplace Kofi Annan, qui a quitté ses fonctions le 2 août.