DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Julian Assange, une véritable cavale diplomatique


Royaume-Uni

Julian Assange, une véritable cavale diplomatique

Réfugié depuis deux mois dans l’ambassade d’Equateur à Londres, le fondateur de Wikileaks est réclamé par la Suède où il doit être interrogé sur un viol et une agression sexuelle dont il est accusé par deux jeunes femmes. Il n’est pas mis en examen à ce stade dans ces affaires.

La Grande-Bretagne s’est engagé à extrader le ressortissant australien mais il est donc impossible pour les autorités britanniques de l’arrêter pour l’instant.

Julian Assange craint en fait d’avoir à faire, non pas à la justice suédoise, mais à la justice américaine, qui le recherche pour espionnage, suite à l’affaire des cables diplomatiques américains révélée par Wikileaks en 2010.

Et le fugitif pourrait encourir la peine de mort.

Et de fait, la Suède a rappelé qu’elle n’extradait pas les personnes dans des pays où lles risquent la peine capitale.

Ce Dimanche matin, un porte-parole de WikiLeaks a indiqué que “ce serait une bonne base, pour négocier une façon de mettre un terme à cette affaire, si les autorités suédoises déclaraient absolument sans réserves que Julian ne sera jamais extradé de Suède vers les Etats-Unis”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelle bataille dans la "guerre des îles" sino-japonaise