DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Assange : l'Amérique latine soutient l'Equateur

Vous lisez:

Affaire Assange : l'Amérique latine soutient l'Equateur

Taille du texte Aa Aa

Les pays d’Amérique latine manifestent leur soutien l’Equateur qui souhaite donner asile à Julian Assange, fondateur de Wikileaks, apparu hier au balcon de son ambassade de Londres devant de nombreux supporters.

Après l’alliance bolivarienne pour les Amériques, c’est l’Unasur, Union des nations sud-américaines qui a fait une déclaration conjointe, engageant les parties à poursuivre le dialogue :

“Nous soutenons le gouvernement équatorien face aux menaces britanniques contre son bâtiment diplomatique. Nous réaffirmons le droit d’un état à accorder l’asile”, a déclaré son secrétaire général.

Londres a démenti avoir proféré des menaces et exclu la possibilité d’intervenir dans l’ambassade équatorienne pour arrêter Assange, ce qu’avaient affirmé les autorités équatoriennes.

Ce dimanche, Assange a fait une déclaration publique pour appeler les Etats-Unis, à renoncer à le poursuivre :

“Je demande au Président Obama de renoncer à la chasse aux sorcières contre Wikileaks. Les Etats-Unis doivent faire cesser l’enquête du FBI”.

Assange fait l’objet d’une demande d’extradition de la Suède où la justice veut l’entendre pour des accusations d’agression sexuelle et viol. Mais il dit craindre, s’il était envoyé en Suède, d‘être ensuite extradé vers les Etats-Unis où il pourrait être lourdement condamné pour espionnage, dans le cadre de l’affaire des milliers de télégrammes diplomatiques américains publiés par le réseau Wikileaks.