DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mesures d'austérité en Grèce : l'Allemagne ne transigera pas

Vous lisez:

Mesures d'austérité en Grèce : l'Allemagne ne transigera pas

Taille du texte Aa Aa

L’Allemagne ne modifiera pas sensiblement les accords passés avec la Grèce alors que Athènes entame en Europe occidentale une semaine diplomatique intense pour convaincre les autres pays de la zone euro de lui accorder un délai supplémentaire de deux ans pour respecter ses engagements.
“Nous pensons qu’un adoucissement sensible des réformes décidées n’est pas possible pour le gouvernement allemand, a affirmé Guido Westerwelle, le ministre fédéral des Affaires étrangères. Mais il est également nécessaire d’attendre le rapport de la troïka avant de juger quoique ce soit. Ce ne sont pas les rumeurs sur ce que contient le rapport qui comptent mais le rapport lui-même”.
“Des mesures d’austérité sans stimuler la croissance et assurer la liquidité sur les marchés ne conduirait pas à une reprise économique mais à une baisse de la productivité et plus de personnes au chômage, a pour sa part déclaré Dimitri Avramopoulos, le ministre grec des Affaires étrangères”.
Le sursis de deux ans que viendra à son tour demander Antonis Samaras le premier ministre grec à Berlin vendredi, il y a très peu de chance qu’il l’obtienne cette semaine ni même plus tard compte tenu de la fermeté allemande. Ce sursis garantirait pourtant au chef de l’exécutif grec le soutien des socialistes et de la gauche modérée au sein du gouvernement de coalition .