DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le PKK dément être responsable de l'attentat en Turquie

Vous lisez:

Le PKK dément être responsable de l'attentat en Turquie

Taille du texte Aa Aa

L’attentat à la bombe qui a eu lieu hier en Turquie près de la frontière syrienne a fait au moins 9 morts et une soixantaine de blessés.

La bombe, qui selon les autorités se trouvait dans une voiture piégée, a explosé à proximité d’un poste de police et a incendié plusieurs véhicules dont un bus.

Le PKK, parti des travailleurs du Kurdistan à qui l’attentat avait d’abord été attribué par les autorités, a nié toute responsabilité dans l’attaque. Le sud-est de la Turquie, peuplé majoritairement de Kurdes, est un champ d’action important du Parti indépendantiste des travailleurs du Kurdistan, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie ainsi que les Etats-Unis et l’Union européenne.

Mais cette zone est également proche de la frontière syrienne. Ankara a critiqué le régime d’Assad ces dernières semaines, l’accusant de laisser plus d’autonomie aux kurdes de Syrie afin d‘éviter qu’ils ne rejoignent la rebellion, et accusent ceux-ci de fournir des armes au PKK turc.

Cette attaque intervient deux jours après que la Turquie a commencé à acheminer de l’aide aux réfugiés syriens qui affluent par milliers à la frontière.

Suite à l’attentat, des habitants de la région ont manifesté fortement devant le siège de l’antenne politique du PKK.