DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : une journaliste japonaise tuée à Alep


Syrie

Syrie : une journaliste japonaise tuée à Alep

Un mois jour pour jour que la bataille d’Alep a commencé. Les insurgés comme les forces gouvernementales affirment chacun avoir gagné du terrain dans tels ou tels quartiers. Difficile d’avoir une évaluation indépendante compte-tenu de la difficulté rencontrée par les journalistes étrangers pour couvrir ce conflit. Ce lundi, une reporter japonaise a d’ailleurs été tuée à Alep.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), proche de l’opposition, au moins 131 personnes ont trouvé la mort ce lundi à travers le pays.

Deraa, dans le sud de la Syrie, est également le théâtre de violents combats entre les rebelles et l’armée régulière. Affrontements également dans certains quartiers de la capitale, Damas.

Les derniers observateurs de l’ONU sont sur le point de quitter le pays, leur mission étant arrivée à expiration. Ces “bérets bleus” n’ont pu que constater la radicalisation du conflit ces derniers mois.

Les civils essaient de fuir les violences. Selon les Nations unies, la guerre aurait entraîné le déplacement de près d’un million de Syriens, pour certains, à l‘étranger, pour la plupart, à l’intérieur du pays.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Guinée et la Sierra Leone confrontées à une épidémie de choléra