DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La flotille chinoise de retour à Hong-Kong

Vous lisez:

La flotille chinoise de retour à Hong-Kong

Taille du texte Aa Aa

Accueil triomphal à Hong-Kong pour les activistes chinois qui avaient pris part le 15 août dernier à une expédition sur les îles Diaoyu, que se disputent toujours Pékin et Tokyo.

Arrivés sur place par bateau, les quatorze militants avaient débarqué il y a une semaine sur l’une des îles pour planter les drapeaux de la Chine et de Taiwan.

Arrêtés par les autorités japonaises, ils en ont été expulsés deux jours plus tard.

“Mon rêve de pouvoir poser les pieds sur la terre ferme des îles Diaoyu n’est toujours pas exaucé alors que je participe au mouvement depuis 16 ans. Cette fois, j’ai envoyé sept de mes frères et je suis resté sur le bateau, témoigne le responsable de l’expédition.”

Appelées Senkaku par le Japon et Diaoyu par la Chine, ces îles sont situées à 200 km des côtes de Taiwan, en mer de Chine méridionale.

Et même si les incidents sont réguliers autour de cet archipel, le ton est clairement monté d’un cran ces derniers jours.

Car bien qu’inhabitées, elles n’en demeurent pas très convoitées, notamment en raison de leurs eaux très poissonneuses et des fonds marins, semble-t-il, riches en hydrocarbures.