DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Liban inquiet après trois jours d'affrontements


Liban

Le Liban inquiet après trois jours d'affrontements

Troisième jour de combats à Tripoli dans le nord du Liban entre membres des communautés sunnites et alaouites.

Au moins dix personnes ont été tuées dans des échanges de tirs à l’arme automatique et aux lance-roquettes, entre des bandes sunnites hostiles au régime syrien, et les alaouites, de la même communauté que le président Assad.

Une extension à petite échelle du conflit syrien, que cet homme impute aux autorités libanaises, dont l’armée déployée n’a pu empêcher les heurts.

“La situation à Tripoli va de mal en pis et c’est la faute du gouvernement qui ne prend pas ses responsabilités”, dit-il.

Le premier ministre libanais s’est dit de son côté inquiet des tentatives d’entraîner le Liban dans le conflit syrien et a demandé à l’armée et aux forces de sécurité de prendre la situation en mains.

Sur place, les deux parties se rejettent la responsabilité des accrochages. La ville portuaire est régulièrement secouée par des combats depuis le début de la rebellion syrienne il y a 17 mois.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Roms : Bruxelles attend des "mesures concrètes" en France