DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zdravko Tolimir, le bras droit du général Mladic

Vous lisez:

Zdravko Tolimir, le bras droit du général Mladic

Taille du texte Aa Aa

Lors de son arrestation en 2007, il était considéré comme le troisième criminel de guerre le plus recherché par le TPI, après Radovan Karadzic et Ratko Mladic.

En charge des renseignements et de la sécurité de l’Armée des Serbes de Bosnie, pendant la guerre de Bosnie, il était l’un des sept commandants adjoints qui rendaient directement compte au général Mladic.

Il aurait d’ailleurs activement participé à la fuite de l’ancien chef des Serbes de Bosnie, dont le procès est toujours en cours.

Inculpé par le TPI en 2005, lui a été arrêté en mai 2007 à la frontière entre la Serbie et la Republika Srpska, l’entité serbe de Bosnie grâce à la coopération des deux polices serbe et bosniaque. Son procès a débuté trois ans plus tard en février 2010, après plusieurs reports dus à sa santé fragile.

Zdravko Tolimir est accusé notamment de génocide, meurtres, expulsion et traitements cruels commis contre les populations musulmanes de Bosnie-Herzégovine des enclaves de Srebrenica et de Zepa.

Selon l’acte d’accusation, de par ses fonctions l’accusé avait connaissance du projet visant à chasser la population musulmane de ces enclaves.

Srebrenica, qui reste le symbole du pire massacre commis en Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Les commémorations du 17ème anniversaire se sont déroulées en juillet dernier, 17 ans après les plaies sont loin d‘être refermées.