DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Au moins 48 Kenyans tués à la machette ou brûlés vifs

Vous lisez:

Au moins 48 Kenyans tués à la machette ou brûlés vifs

Taille du texte Aa Aa

C’est l’attaque à caractère ethnique la plus meurtrière au Kenya depuis début 2008. Tôt hier matin, au moins 48 personnes, peut-être 59 selon la Croix Rouge, ont été massacrées à la machette ou brûlées vives dans le sud-est du pays. L’attaque s’est produite dans un district rural, à 300 km de Nairobi. La plupart des victimes sont des femmes et des enfants. D’après une enquête de la police, c’est l’ethnie Pokomo qui aurait attaqué des Orma.

“Ils nous ont attaqué à 5h du matin environ, toute la zone était encerclée et certains d’entre eux avaient des armes à feu que les villageois ne possèdent pas habituellement. Ceux qui ont essayé de s’enfuir ont été encerclés et tués” témoigne un Orma.

“Certains ont pénétré dans une maison ; il y avait plus de 300 personnes. Ils ont commencé à brûler les maisons et ont brûlé le bétail” rapporte un autre habitant.

Les affrontements autour des questions de pâturage et d’accès aux points d’eau sont fréquents dans cette région. L’attaque des Pokomo serait un acte de représailles après que des Orma ont tué trois des leurs il y a une dizaine de jours.