DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : la France insiste sur l'humanitaire


Syrie

Syrie : la France insiste sur l'humanitaire

Dans cet hôpital de la frontière à Bab Al-Salamah, la situation humanitaire est très difficile. Manque de moyens criant, pour des milliers de réfugiés.

La prochaine réunion internationale de l’ONU fin août à New York, devra s’intéresser en priorité aux questions humanitaires, a estimé le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius :
“L’idée qui est la nôtre, c’est de nous centrer sur les questions humanitaires pour à la fois attirer l’attention sur ces questions qui sont tout à fait essentielles puisque ce sont des vies de femmes et d’hommes pour renforcer les moyens nécessaires parce que tout cela évidemment a des coûts qui sont souvent très lourds pour les pays concernés, pour sensibliser l’opinion et essayer de faire avancer sur ces sujets”.

Autre aspect diplomatique du conflit, la Turquie évoque désormais la possible implication de la Syrie, par son soutien aux kurdes du PKK, dans l’attenat de Gaziantep qui a fait 9 morts lundi. Alors qu’en face, le vice premier ministre syrien accuse la Turquie de laisser passer des terroristes :

“Je suis optimiste parce que la crise en Syrie doit finir et on sait bien ce qui l’a attisée. Des groupes armés, des groupes terroristes, soutenus par des groupes régionaux, et en particulier le dangereux soutien par la Turquie aux bandes terroristes, en leur fournissant des armes sophistiquées, et en donnant aux individus terroristes, y compris d’Al Qaida, libre accès à la Turquie pour venir en Syrie”.

Prochain article

monde

L'angoisse des Roms de la région lyonnaise