DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Massacre en Norvège : la chronologie des événements


Norvège

Massacre en Norvège : la chronologie des événements

Il est 15 h 25 ce 22 juillet 2011, à Oslo quand Anders Behring Breivik fait basculer la Norvège dans l’horreur. Une bombe de près d’une tonne dissimulée dans une camionnette explose près du siège du gouvernement. L’attentat coûte la vie à 8 personnes et en blesse des dizaines d’autres.

Moins de deux heures plus tard, Breivik met la seconde phase de son plan à exécution. Il débarque sur l‘île d’Utoya, située à une quarantaine de km de la capitale.

Sur place, des centaines de jeunes travaillistes participent à un camp d‘été. Déguisé en policier, armé d’un fusil et d’un pistolet, Breivik tue 69 personnes, la plupart par balles, deux d’une chute ou par noyade.

Par ce massacre, Breivik comptait attirer l’attention sur son manifeste, un document de 1 500 pages diffusé sur internet qui contient des éléments biographiques ainsi que des détails sur la façon dont il a préparé ses attaques. Il y dénonce méthodiquement ce qu’il appelle le marxisme culturel et le multiculturalisme qui ont selon lui favorisé l’islamisation de l’Europe.

Un an plus tard, la Norvège s’efforce toujours de tirer les conclusions du drame. Un rapport d’une commission indépendante a été remis il y a une dizaine de jours au Premier ministre norvégien. Ses conclusions sont très critiques envers les autorités et la police. Selon le document, les attentats auraient pu être évités et Breivik arrêté plus tôt.

Le Premier ministre est toujours en place, en revanche, le chef de la police vient d‘être remplacé.
De nombreux dysfonctionnements avaient été relevés: signalement extrêmement tardif du tueur et de son véhicule, problèmes de communication, procédures mal respectées, moyens inadaptés…

Le 22 juillet dernier, sur l‘île maudite d’Utoya et dans tout le pays, les norvégiens se recueillaient en mémoire des 77 personnes tuées tout juste un an auparavant par l’extrémiste de droite, l’auteur du pire massacre commis sur le sol norvégien depuis la Seconde Guerre mondiale,

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Haïti en alerte rouge à l'approche de la tempête tropicale Isaac