DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trop de civils tués à Alep selon Amnesty International


Syrie

Trop de civils tués à Alep selon Amnesty International

Dix jours d’enquête à Alep sur une trentaine d’attaques ayant causé la mort de plus de 80 civils…
Alors que se déroule dans la capitale économique syrienne une des plus violentes batailles du soulèvement contre Bachar el-Assad, Amnesty International publie un rapport qui fait état d’attaques sans discernement de l’armée syrienne, qu’il s’agisse de frappes aériennes, de tirs d’artillerie ou d’obus de mortier.

L’organisation appelle au respect du droit humanitaire international, qui prévoit d‘épargner au maximum les civils.

Autres mises en garde, celles du Royaume-Uni et de la France qui se rallient à Barack Obama, menaçant de réviser leur stratégie si l’armée syrienne venait à recourir aux armes chimiques.
Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Gennady Gatilov rassure :
“Le gouvernement syrien fera tout ce qui est en son pouvoir pour éviter d’utiliser les armes chimiques.”

Les opérations continuent toutefois de s’intensifier, à Alep mais aussi à Damas : une offensive a été déclenchée à Daraya, quartier périphérique de la capitale, faisant au moins 25 morts et 200 blessés selon des membres de l’opposition.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mohamed Merah, un djihadiste pas si isolé