DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hommage à l'octogénaire qui a défiguré le Christ


Espagne

Hommage à l'octogénaire qui a défiguré le Christ

Comment remplir les églises ? Même si l’Espagne ne se pose pas forcément ce genre de question, l‘église du petit village de Borja a, bien malgré elle, trouvé un truc inédit…

Les badauds viennent de loin pour admirer un Christ… iconoclaste… Ou comment une restauration ratée se transforme en pelerinage touristique…

“J’aime le regarder, je ne le trouve pas désagréable. Le tableau d’avant était aussi très beau mais j’aime celui là.”
“Il est en train de devenir tellement célèbre ! Ils auraient du le faire avant !”

Voilà l’oeuvre originale, peinte au début du XXe par un artiste local. Et voilà la version revue par Cecilia, une villageoise octogénaire. C’est en voulant, toute seule, donner une seconde vie au Christ fatigué, que le pinceau de cecilia a, à son grand dam, crée un tout autre portrait.

Mais “Viva Cecilia” comme le crient les villageois. Cette année la vieille dame est devenue la mascotte de la fête du village.

“Car même si on a un grand patrimoine culturel, explique le jeune homme, et même si on a de très bons vins… une publicité pareil, on a jamais connu ça…. Blague à part, continue-t-il, on veut aujourd’hui soutenir celle qui a fait que la moitié du monde connaît notre village.”

Et du soutien, Cécilia en a bien besoin, accablée par les répercussions de sa toute petite bonne action.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Egypte : 120 tunnels vers Gaza détruits