DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Liban : manifestation contre les affrontements à Tripoli


Liban

Liban : manifestation contre les affrontements à Tripoli

Mener une vie paisible à Tripoli, au Liban. C’est ce à quoi aspirent les habitants de cette deuxième ville du pays, en proie depuis environ une semaine à des affrontements confessionnels liés au conflit syrien.

Hier, des médecins, des hommes d’affaires, des fonctionnaires, des professeurs se sont rassemblés dans la mairie pour manifester en faveur de la paix.

“Nos affiches expriment nos souhaits de voir Tripoli stable et sûr, expliquait un policier. Nous vivons dans la même ville, et nous devrions travailler ensemble et non se battre les uns contre les autres”.

“Les tensions se poursuivent, déplorait le maire de Tripoli. Nous espérons que cette manifestation montrera aux autorités compétentes nos attentes concernant la stabilité de Tripoli”.

Depuis le 20 août, plus d’une quinzaine de personnes ont été tuées et près de 120 autres ont été blessées. Des habitants d’un quartier alaouite soutenant le régime syrien ont affronté ceux d’un autre quartier, qui, lui, est sunnite.

Les violences se sont poursuivies de manière sporadique malgré un cessez-le-feu décrété mercredi et malgré le déploiement de l’armée.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : les rebelles auraient abattu un hélicoptère de l'armée