DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

République tchèque : haro sur les bières aromatisées

Vous lisez:

République tchèque : haro sur les bières aromatisées

Taille du texte Aa Aa

Qui n’a jamais dégusté une bière à la cerise, à la pêche ou encore aux arômes de figues et de châtaignes ? Les puristes sans doute, qui crient au sacrilège et s’insurgent contre le succès de ces bières aromatisées et selon eux dénaturées. Pourtant, comme beaucoup d’autres, les brasseurs tchèques ont dû s’adapter à la tendance et à la forte demande. Impossible de ne pas déguster une “pivo”, bière en tchèque, quelque soit son parfum.

La saveur distincte de la bière tchèque vient du houblon de Bohême et a fait son succès. La plus connue d’entre elle, la Pilsner, est consommée dans le monde entier.
Aujourd’hui les bières aromatisées représentent 3% du marché de la bière dans le pays.

“Nous avons commencé à produire des bières mixtes au début de l’année explique ce brasseur tchèque. En mars-avril, la production a augmenté. Aujourd’hui, on a du mal à satisfaire la demande.”

Qu’on se le dise, les Allemands ne sont plus les plus grands consommateurs de bière au monde, les Tchèques les ont détrôné avec 144 litres par an et par habitant.