DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dialogue noué entre Bogota et les Farc

Vous lisez:

Dialogue noué entre Bogota et les Farc

Taille du texte Aa Aa

Chercher la paix avec les Farc et la fin d’un conflit vieux d’un demi-siècle, c’est tout l’enjeu de discussions qui se sont ouvertes entre la guérilla colombienne et le gouvernement. Des contacts pour l’heure très discrets à Cuba avant des négociations officielles. Aux commandes, le président Juan Manuel Santos pour qui le dialogue est une obligation : “Tout d’abord, nous allons tirer les leçons des erreurs commises dans le passé, afin qu’elles ne se répètent pas. Deuxièmement, tout processus engagé doit conduire à la fin du conflit, et non à sa poursuite. Troisièmement, nous maintiendrons les opérations et la présence militaire sur tout le territoire national. “

L’autre guérilla du pays, l’Armée de libération nationale, forte de 2500 combattants, s’est dite prête à rejoindre la table des négociations.

Ces annonces suscitent un certain consensus dans la classe politique, elles sont approuvées par plus de 70% des Colombiens même certains restent prudents : “Il faut envoyer un message clair et ferme aux Farc, leur dire que ce qu’ils font n’est pas légal explique cet habitant de Bogota. Ils doivent démontrer concrètement et avec des mesures immédiates qu’ils veulent la paix. Il ne peut y avoir de négociations sans qu’ils mettent fin à la guerre .”

Signe de bonne volonté, le Parlement a approuvé en juin dernier un projet de réforme destinée à encadrer la démobilisation des combattants.

C’est à Cuba ou en Norvège que les négociations de paix pourraient avoir lieu.