DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Afrique du Sud : des mineurs inculpés du meurtre de leurs camarades après le massacre à Marikana


Afrique du Sud

Afrique du Sud : des mineurs inculpés du meurtre de leurs camarades après le massacre à Marikana

En Afrique du Sud, les 270 mineurs arrêtés lors de la fusillade de Marikana ont été inculpés du meurtre de leur camarades.

En effet une clause légale prévoit l’inculpation pour meurtre de toutes les personnes arrêtées sur le site d’une fusillade impliquant la police, que les victimes soient des policiers ou non.

Parmi les 270 mineurs en figurent onze qui avaient réchappés au massacre mais avaient été blessés. Ils avaient été arrêté à leur sortie d’hôpital.

Le juge a fixé la prochaine audience au 6 septembre et a ordonné leur maintien en détention. La grande majorité des inculpés vit dans des bidonvilles.

Aucun des policiers responsable de la fusillade n’a en revanche été arrêté.

La grève de la mine de platine de Marikana a fait au total 44 morts. Dix hommes ont été tués lors des affrontements intersyndicaux. Puis le 16 août, la police a ouvert le feu sur les manifestants. Un véritable massacre 34 mineurs ont péri ce jour là.

Concernant la grève, les pourparlers entre le groupe minier Lonmin et les syndicats n’ont pas encore abouti.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grande-Bretagne : chasse aux "faux étudiants" et décision "injuste"