DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Afrique du Sud : les mineurs inculpés bientôt libres


Afrique du Sud

Afrique du Sud : les mineurs inculpés bientôt libres

En Afrique du Sud, l’inculpation pour meurtre des 270 mineurs ayant survécu à la fusillade policière de Marikana a été suspendue. Ils vont être remis en liberté conditionnelle lundi en attendant les conclusions de l’enquête.

L’indignation et la colère avaient gagné l’opinion publique après leur arrestation, basée sur une loi datant de l’apartheid, un texte qui prévoit que soit inculpée pour meurtre toute personne arrêtée sur le site d’une fusillade impliquant la police.

Pendant ce temps, les obsèques des 34 mineurs décédés se poursuivent. Des officiels du gouvernement s’y pressent pour tenter de se distancier des poursuites judiciaires.

A la mine de Marikana, les négociations se poursuivent entre la direction de Lonmin et les syndicats pour mettre fin à la grève qui dure depuis maintenant trois semaines.

Le 16 août dernier, les forces de l’ordre ont tiré sur la foule des grévistes armés de lances et de machettes. Aucun policier n’a été inculpé pour meurtre. Par ailleurs, près de 200 mineurs arrêtés ont porté plainte pour agression et mauvais traitement pendant leur détention.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Regain de tension entre le Japon et la Chine