DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mostra de Venise : première mondiale de "The Master"

Vous lisez:

Mostra de Venise : première mondiale de "The Master"

Taille du texte Aa Aa

Film très attendu qui traite des débuts de la scientologie, “The Master” a été présenté ce samedi à la Mostra de Venise.

Tout aussi attendu, Joaquin Phoenix. L’acteur américain signe son grand retour au cinéma depuis “Two lovers”, un succès cinématographique suivi d’une vraie-fausse incursion dans le rap.

Sur le tapis rouge, encore, Philip Seymour Hoffman. L’acteur campe dans “The Master” le gourou nécessairement charmant et charismatique.

Le parcours de ce personnage présente de nombreuses similitudes avec celui de Ron Hubbard, le fondateur de la Scientologie, qui, rappelons-le, est reconnue comme une secte en France.

Une référence assumée par le réalisateur Paul Thomas Anderson, à qui l’on doit notamment “There Will Be Blood” et “Magnolia”.

“C’est un personnage que j’ai créé en m’inspirant de Ron Hubbard, explique-t-il.
Je ne suis pas un expert de la Scientologie, surtout aujourd’hui, mais je connais bien les débuts de ce mouvement, et je m’en suis servi comme toile de fond pour mes personnages.”

“The Master” narre le retour au pays d’un vétéran de la marine américaine à la fin de la deuxième guerre mondiale.
Un peu perdu, il va s’enticher d’un gourou, créateur du mouvement “La Cause”, jusqu‘à devenir son bras-droit.

“The Master” sera sur les écrans français à partir de janvier 2013.