Skip to main content

|

Un bateau japonais a patrouillé dimanche autour d’un archipel que le pays se dispute avec la Chine. Les îles Senkaku, ou Diaoyou pour les Chinois, sont au coeur d’une bataille de souveraineté entre les deux pays. Elles appartiennent pour l’instant à des particuliers japonais, mais le gouverneur de Tokyo, fervent nationaliste a affiché sa volonté des les acheter. C’est pourquoi il a envoyé une équipe d’experts en mission d’exploration.

“Le gouvernement de la métropole de Tokyo cherche à acheter ces îles. Si les gens de Tokyo ne viennent pas, alors c’est difficile d’en discuter. Donc, c’est pour cela qu’on est ici pour observer la zone.” explique l’un des experts. “En plus, nous voulons voir si nous pouvons dégager les bases sur lesquelles l‘île pourrait être utilisée.”

Les médias officiels chinois qualifient cette exploration d’illégale. Pour eux, il s’agit d’une nouvelle provocation, et d’une violation du territoire chinois.

L’archipel des îles Senkaku est situées en Mer de Chine, sur une route vitale de navigation. Et il est entouré de réserves de gaz et de pétrole.

Au mois d’août, les provocations se sont multipliées des deux côtés. Un groupe de nationalistes japonais a notamment débarqué sur l’une des îles pour y planter le drapeau nippon et ainsi affirmer la souveraineté de Tokyo sur l’archipel.

En Chine, la réponse ne s’est pas faite attendre. Des manifestations se sont déroulées dans plusieurs villes du pays. Les contestataires s’en sont pris symboliquement aux véhicules de marques japonaise.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
|

Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?