DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un représentant pour les droits de l'Homme en Europe

Vous lisez:

Un représentant pour les droits de l'Homme en Europe

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne a désormais son représentant spécial pour les droits de l’Homme. Un rôle confié au grec Stavros Lambrinidis, qui rencontrait pour la première fois ce lundi les eurodéputés. A ce Parlement européen qui a poussé pour que son poste soit créé, il a promis d‘être un gardien, un facilitateur et une voix :

“ Je me concentrerai sur les situations de crise, cela va sans dire, mais aussi sur la façon de rendre les instruments à notre disposition plus efficaces pour prévenir les violations des droits de l’Homme avant qu’elles n’atteignent le degré de crise. “

Un dossier s’impose, celui de la Syrie. L’action du représentant est très attendue par les ONG. Human Rights Watch l’appelle à faire pression pour qu’un maximum de pays soutiennent une saisine de la Cour pénale internationale sur les crimes commis par le régime.

“ La Chine et la Russie ne bougeront au Conseil de sécurité que s’il y a une très large coalition derrière cet appel. Pour ma part, je recommande fortement qu’une fois l’Union européenne au diapason, le représentant spécial se tourne vers d’autres pays reconnaissant la Cour pénale internationale : le sud de l’Afrique, les pays d’Amérique latine et certains pays du Proche-Orient “ , suggère Lotte Leicht, la directrice de l’antenne bruxelloise de l’ONG.

Le nouveau représentant n’en a pas moins commencé son mandat de deux ans sans connaître son budget et avec une équipe de deux personnes…