DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Afrique du Sud : les grévistes de Marikana n'abdiquent pas


Afrique du Sud

Afrique du Sud : les grévistes de Marikana n'abdiquent pas

Les mineurs de Marikana poursuivent leur combat entamé il y a bientôt un mois pour demander de meilleures conditions de travail. Quelques 3000 grévistes ont effectué mercredi une marche de plusieurs kilomètres près de cette mine de platine qui fut le théâtre ces dernières semaines d’affrontements particulièrement meurtriers avec la police.

L‘évêque méthodiste de Johannesbourg, Paul Verryn, s’est rendu sur place pour soutenir les manifestants : “Ces hommes demandent des heures de travail et une rémunération raisonnable. Un salaire à 12 500 rands, comparé à ce que gagnent certains investisseurs grâce à la mine, est à mon sens une demande raisonnable”, souligne-t-il.

12 500 rands, l‘équivalent de 1250 euros, c’est près de trois fois plus que ce que disent gagner les mineurs aujourd’hui. Mais la direction refuse d’engager toute discussion tant que les grévistes n’auront pas repris le travail. Moins de 5% des salariés de la mine étaient à leur poste mercredi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Costa Rica frappé par un puissant séisme