DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Enquête de la Commission : Gazprom réplique

Vous lisez:

Enquête de la Commission : Gazprom réplique

Taille du texte Aa Aa

Gazprom n’a pas de comptes à rendre à Bruxelles… En réponse à l’ouverture d’une enquête pour entrave à la concurrence, le géant russe a répliqué qu’il se trouvait hors de la juridiction de l’Union européenne et qu’il respectait les normes des pays où il opère. L’enquête doit se pencher sur ses pratiques dans plusieurs pays d’Europe centrale et orientale.

“ Je pense que la réputation de Gazprom et de la Russie a déjà été sérieusement entachée avec la dernière crise du gaz entre la Russie et l’Ukraine “, explique l’analyste Christian Egenhofer du CEPS. “ C’est là que les choses se sont corsées. Et je crois que Gazprom s’est tiré une balle dans le pied et que maintenant, la société n’a plus beaucoup de marge parce que sa réputation n’est plus ce qu’elle était. “

Bruxelles soupçonne notamment Gazprom d’avoir imposé des tarifs injustifiés à ses clients en liant les prix du gaz à ceux du pétrole et d’avoir empêché la diversification des sources d’approvisionnement. Un tiers du gaz consommé dans l’Union vient de Russie.