DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Québec : la victoire de Pauline Marois assombrie par une fusillade


monde

Québec : la victoire de Pauline Marois assombrie par une fusillade

A Montréal, un homme a ouvert le feu mardi soir à l’entrée du bâtiment où la nouvelle Première ministre québécoise Pauline Marois fêtait sa victoire. La fusillade a fait un mort et un blessé grave. Vêtu d’une robe de chambre et d’une cagoule, l’individu a crié ces mots lors de son arrestation : “les Anglais sont arrivés”. Avant d‘être maîtrisé, il a également mis le feu à l’arrière du bâtiment.

L’incident a eu lieu aux alentours de minuit au Metropolis, une salle de concert montréalaise où Pauline Marois prononçait devant ses partisans son discours de victoire. Tout à coup, et sans que personne ne comprenne pourquoi, la chef du Parti québécois a été évacuée précipitamment par ses gardes du corps. La confusion totale régnait alors dans la salle où personne n’aurait entendu de coups de feu. Quelques instants plus tard, la fête a pu finalement reprendre.

Pauline Marois permet aux indépendantistes de revenir aux affaires après neuf ans d’absence. Elle devient aussi la première femme Première ministre de l’histoire de la Belle province. Son rival, Jean Charest, quitte lui le pouvoir après trois mandats successifs entachés par des soupçons de corruption. La gigantesque contestation étudiante, surnommée « printemps érable » aura également contribué à sa chute.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Afrique du Sud : manifestation de plus de 3000 mineurs en grève