DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Barack Obama: le peut-il encore?


Etats-Unis

Barack Obama: le peut-il encore?

Porté à la Maison Blanche par l‘énorme espoir qu’il avait su insuffler aux Américains en 2008, Barack Obama doit continuer à incarner le changement tout en assumant le bilan de 4 années difficiles.

Cette fois, le candidat démocrate se présente devant les électeurs comme le candidat de l’espoir mais aussi comme le président du possible. D’où le choix de son slogan: “Forward”, en avant : “Nous croyons à une Amérique qui dit : notre force économique n’est jamais venue d’en haut, elle vient de la base, de la classe moyenne. Elle vient des étudiants, des travailleurs, des propriétaires de petites entreprises et d’une classe moyenne en plein essor. Voilà ce que nous croyons. “

Le charisme et l‘éloquence de cet avocat fils d’un Kenyan et d’une Américaine, et né à Hawai en 1961 suffiront-ils?

Obama entre en force sur la scène politique lors de la convention démocrate de 2004, à Boston, qui a adoubé John Kerry. Obama défend alors une approche consensuelle de la politique qui séduit et fait date.
Devenu la coqueluche des médias, son ascension est météorique. En 2008 il terrasse Hillary Clinton lors de la course à l’investiture démocrate, promettant le changement avec son imbattable : “Yes we can”.

David Gergen, politologue :
“Je crois que ce fut l’une des campagnes les plus inspirées des temps modernes. Il aurait été très difficile pour quiconque de répondre à toutes ces attentes, encore plus pour quelqu’un héritant d’une récession si dure. Ils se sont trouvés dans une situation ou les attentes étaient si élevées qu’ils ne pouvaient répondre…”

Et pourtant, le soir de son élection, à Chicago le 5 novembre 2008, Barack Obama avait pris soin d‘éviter tout triomphalisme, il avait même prévenu des difficultés à venir : “Le chemin devant nous sera long, la pente sera rude. Nous ne pourrons y arriver en un an ou même en un mandat, mais je n’ai jamais été aussi optimiste que ce soir sur le fait que nous y arriverons. Je vous le promets, notre peuple y arrivera.”

Ce soir-là, ses partisans n’avaient qu’une envie: y croire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Angela Merkel: "l'Espagne est sur la bonne voie"