DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France: horreur, mystère et polémique en Haute-Savoie


France

France: horreur, mystère et polémique en Haute-Savoie

La découverte de quatre personnes tuées par balle, d’une fille blessée puis huit heures plus tard d’une fillette de quatre ans prostrée aux pieds des cadavres, a suscité de nombreuses questions restées sans réponse ce jeudi.
Les victimes ont été découvertes ce mercredi vers 16h près du village de Chevaline à une vingtaine de kilomètres d’Annecy. C’est un cycliste, un ancien de la Royal Air Force, qui a alerté les pompiers après être arrivé sur les lieux. Il a dit avoir retrouvé mort près d’un véhicule un autre cycliste qui venait de le dépasser. Une fillette de 7 ans était gravement blessée. Dans la voiture, trois corps étaient inertes, celui d’un homme et de deux femmes. Une fille de quatre ans faisant la morte ne sera repérée que vers minuit, après l’arrivée des experts scientifiques.

En début d’après-midi ce jeudi, le procureur de la République d’Annecy soulignait que le pronostic vital de la fillette de sept ans n‘était plus engagé mais qu’elle avait été plongée dans un coma artificiel et qu’elle devait être reopérée.

Le père des fillettes était d’origine irakienne et vivait avec sa famille en Grande-Bretagne, où leur domicile a été perquisitionné. L’une des femmes était Suédoise, d’après Stockholm. Au camping, où résidait la famille, c’est le choc.

Un syndicat de la police, Synergie, s’est demandé pourquoi “les autorités de la gendarmerie nationale n’ont pas fait appel aux techniciens de l’Institut national de police scientifique situé à Ecully”, près de Lyon, ce qui aurait permis de découvrir plus tôt la fillette de quatre ans. Or, c’est l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, situé à Rosny-sous-Bois, près de Paris, qui a été sollicité. Synergie “dénonce l’ineptie d’un système dual et dispendieux qui confine au ridicule”.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Naufrage d'un bateau en Turquie: des dizaines d'immigrants noyés