DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : échec diplomatique et intensification des violences

Vous lisez:

Syrie : échec diplomatique et intensification des violences

Taille du texte Aa Aa

Les combats entre soldats du régime et rebelles ont redoublé d’intensité hier en Syrie, avec pas loin de 80 personnes tuées selon un bilan fourni par l’Observatoire syrien des droits de l’homme basé à Londres.

Dans le sud-est de la capitale Damas, des affrontements d’une rare violence ont eu lieu autour d’un barrage de l’armée, situé à quelques encablures du tombeau de Sayyida Zeineb, haut-lieu de pélérinage chiite.

Non loin de là, à Yarmouk, une vingtaine de réfugiés palestiniens ont trouvé la mort après le pillonnage de leur camp par l’aviation syrienne aidée par des blindés. Bien que fermé à l’extérieur, les autorités syriennes sont convaincues que ce lieu sert de refuge aux hommes de l’armée syrienne libre.

Violents combats également à Alep et dans la province de Homs, où neuf soldats au moins et quatre miliciens armés auraient été tués aux abords de barrages que se disputent les deux camps.

Pris en tenaille entre les bombardements et cette guerilla urbaine qui ne dit pas son nom, les habitants paient le prix fort pour ce conflit qui dure depuis 18 mois maintenant.

Impasse diplomatique également puisque l’appel lancé hier par les pays arabes à cesser “immédiatement” les violences est un cuisant échec.