DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le mystère plane toujours sur le drame de Chevaline

Vous lisez:

Le mystère plane toujours sur le drame de Chevaline

Taille du texte Aa Aa

La gendarmerie de Haute-Savoie a placé sous protection policière les deux fillettes qui ont survécu à la fusillade de mercredi. Agée de huit ans, la plus grande est toujours hospitalisée à Grenoble. Le, ou les assaillant(s), semble(nt) s‘être acharné(s) sur l’enfant. Frappée à la tête à plusieurs reprises, elle souffre également d’une blessure par balle à l‘épaule.

Trois corps, sans doute les parents et la grand-mère des enfants, ont été abattus dans leur véhicule immatriculé au Royaume-Uni, alors qu’un cycliste de la région a été tué à l’extérieur.

Une autre fillette, âgée de quatre ans à peine, a été retrouvée vivante au milieu des cadavres après huit heures d’attente. Prostrée sur le plancher arrière du breack BMW, elle n’avait pas fait de bruit. Dans ce laps de temps, la scène du crime avait été “gelée” en attendant l’arrivée de la police scientifique.

Toutes les pistes sont explorées par la gendarmerie, qui travaille sous l’oeil vigilant de l’ambassade du Royaume-Uni pour élucider le meurtre de cette famille britannique d’origine irakienne.