DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Faire parler la maison de Claygate" (police britannique)

Vous lisez:

"Faire parler la maison de Claygate" (police britannique)

Taille du texte Aa Aa

Dans la maison de la famille al-Hilli, les enquêteurs britanniques cherchent des informations susceptibles d’expliquer le drame avec l’aide d’une équipe de gendarmes français venus en renfort. Seule certitude, le père, Saad al-Hilli, un britannique d’origine irakienne, est décrit par ses voisins comme une personne charmante et bon père de famille. En France, l’enquête progresse mais les autorités ne négligent toutefois aucune piste.

Selon le procureur d’Annecy, Eric Maillaud : “Les quatre personnes décédées ont été victimes de deux tirs en pleine tête. On va essayer de connaître le maximum de choses de la vie de cette famille, essayer de comprendre le pourquoi d’un éventuel litige entre deux frères, litige qui est quand même fortement contesté par l’autre frère. Mais bon, tout le monde parle d’un litige comme si c‘était une évidence, le principal intéressé dit qu’il n’y en a pas, donc, restons extrêmement prudents”.

Prudentes, les autorités françaises le sont aussi dans leur communication afin de préserver au mieux leurs investigations. Derniers éléments en date, l’hypothèse de deux tireurs au lieu d’un seul. Autour de la voiture, 25 douilles de pistolet automatique ont été retrouvées. Mais on n’en saura pas plus sur le calibre ni sur l’arme ou les armes utilisées