DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : nouvelle mobilisation contre l'austérité

Vous lisez:

Grèce : nouvelle mobilisation contre l'austérité

Taille du texte Aa Aa

Ce samedi est une journée de manifestations en Grèce. Des milliers de personnes sont notamment attendues dans la soirée à Salonique. Dans la capitale Athènes, ce sont les retraités qui ont défilé les premiers ce samedi afin de dénoncer les nouvelles mesures d’austérité que le gouvernement s’apprête à adopter. Il est question de coupes supplémentaires dans les salaires et les pensions de retraite et aussi de limitations des dépenses de santé. Ce que dénoncent les manifestants. Ainsi ce retraité qui explique que sa femme, son fils et lui dépensent en moyenne 400 euros par mois pour se soigner. “Or, dit-il, ma pension de retraite n’est que de 720 euros ! Ce n’est pas tenable”.
Un peu plus loin, un autre manifestant ajoute, amer : “ils nous ont détruit, avec leur plan d’austérité. Ils ont recréé une forme d’esclavage. Ils sont en train de nous tuer”.

Ce vendredi, le président du Conseil européen, Herman van Rompuy était à Athènes. L’occasion pour lui d’afficher son soutien au chef du gouvernement grec. “Le premier ministre Samaras m’a confirmé que lui et son gouvernement étaient fermement engagés à aller de l’avant en matière de consolidation fiscale et de réformes afin d‘être à la hauteur des attentes de la population grecque”.

“Comme je l’ai dit au président du Conseil européen, a indiqué le Premier ministre grec Antonis Samaras, la tolérance de la population a atteint ses limites. Les sacrifices consentis doivent porter leurs fruits. Cela signifie un redressement économique le plus rapide possible”.

Les représentants des bailleurs de fonds doivent boucler leur rapport dans moins d’un mois. Des conclusions de ce rapport dépend le déblocage ou non d’un nouveau prêt de plus de 30 milliards d’euros.