DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les néonazis grecs s'en prennent aux vendeurs immigrés ambulants


Grèce

Les néonazis grecs s'en prennent aux vendeurs immigrés ambulants

Les drapeaux grecs en évidence, des militants d’extrême-droite on effectué une opération “commando” au marché de Rafina, une station balnéaire située près d’Athènes. Leur objectif étaient de vérifier si les vendeurs à la peau noire ou basanée possédaient bien une patente officielle. Dans le cas contraire, les étals étaient aussitôt détruits sans ménagement. La police a aussitôt ouvert une enquête pour “usurpation d’autorité” et “atteintes à la propriété”.

Parmi la trentaine de militants présents figuraient deux membres du Parlement. L’un deux a d’ailleurs déclaré “être venu écouter les problèmes rencontrés par les petits vendeurs, les bons vendeurs. On a appris que des immigrants illégaux vendaient leurs produits sans patente. On l’a signalé à la police et on a fait ce qu’Aube Dorée devait faire.”

A la surprise générale, le parti ultranationaliste de Nikos Mihaloliakos avait obtenu 7% des voix aux dernières élections. L’un de ses membres, député au Parlement, a rappelé que des opérations similaires seraient menées si celles-ci sont jugées nécessaires.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Hongkongais font plier leur gouvernement