DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afrique du Sud : les mineurs de Marikana refusent de reprendre le travail

Vous lisez:

Afrique du Sud : les mineurs de Marikana refusent de reprendre le travail

Taille du texte Aa Aa

La direction de la mine de platine de Marikana, en Afrique du Sud, avait donné à ses employés jusqu‘à lundi pour reprendre le travail. C’est l‘échec !
Malgré le déploiement de forces anti-émeutes lourdement armées, près de 4.000 grèvistes ont repris leurs lances et leurs machettes pour marcher vers l’entrée de la mine. Ils réclament toujours le triplement de leurs salaires, en occupant le terrain avec leurs familles depuis maintenant un mois. “Dimanche, indique un responsable d’une organisation d’aide alimentaire, nous avons donné à manger à 3.000 personnes sur le site. Nous allons voir combien sont là aujourd’hui, mais nous avons de quoi nourrir 5.000 personnes”.

Le conflit social avait dégénéré le 16 août dernier à Marikana. 34 mineurs en grève étaient tombés sous les balles de la police. Cette tuerie, qui a rappelé les heures sombres de l’apartheid, a fragilisé le Congrès national africain au pouvoir.