DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : Attentats meurtriers et condamnation à mort du numéro deux irakien


Irak

Irak : Attentats meurtriers et condamnation à mort du numéro deux irakien

La condamnation à mort par contumace de Tarek al-Hachémi était à la une de la presse irakienne ce lundi matin. Le vice-président sunnite est accusé du meurtre de plusieurs hauts responsables irakiens et d’avoir orchestré une campagne d’assassinats politiques et d’attentats à la bombe. Réfugié en Turquie, il conteste les accusations portées contre lui et dénonce une procédure à des fins politiques.

“Si cette condamnation ne sert pas des intérêts politiques ou d’autres intérêts, on peut dire qu’elle est courageuse. S’il est coupable de terrorisme, il mérite d‘être pendu. Mais le question qui se pose est de savoir combien de personnes en Irak ou ailleurs sont des criminels mais sont encore au pouvoir”, réagit un Irakien.

Tarek al-Hachémi affirme être victime d’un règlement de comptes personnel de la part du Premier ministre chiite Nouri al-Maliki qu’il accuse d’autoritarisme.

L’Irak est plongé depuis plusieurs mois dans une grave crise politique doublée de fortes tensions confessionnelles.

Ce week-end, peu avant la condamnation à mort du numéro deux irakien, une série d’attentats meurtriers ont ensanglanté le pays. L’attaque la plus meurtrière s’est produite à Sadr City, au nord de Bagdad.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Cuba victime d'un blackout