DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La troïka maintient la pression sur le gouvernement grec


Grèce

La troïka maintient la pression sur le gouvernement grec

La rentrée sociale s’est faite sous le signe de l’anti-austérité alors qu’un nouveau plan bi-annuel d‘économies doit prochainement être bouclé.

La réunion entre le ministre grec des finances et les représentants de la BCE, de l’Union européenne et du FMI a permis d’avancer mais le chemin reste long. Athènes doit dégager 11,5 milliards d’euros d‘économies en 2013 et 2014.

“Les divergences portent sur l’ampleur des coupes prévues dans les retraites et les prestations sociales, il faut des mesures qui soient justes”, comme l’explique le dirigeant socialiste du Pasok, Evangelos Venizelos.

Une nouvelle rencontre est prévue ce lundi entre le Premier ministre Antonis Samaras et la Troïka. Une tranche de 31,5 milliards d’euros de prêts est gelée depuis juin et attendue cet automne.

Les discussions portent aussi sur l’avenir à plus long terme de la Grèce au sein de la zone euro. Berlin et Paris seraient favorables à l’adaptation du programme appliqué à la Grèce selon Der Spiegel.

Athènes est confrontée à sa 5ème année de récession et un quart de la population active grecque est au chômage. Un raz-le-bol exprimé par plus de 12 000 manifestants lors de défilés à Salonique samedi. Des rassemblements pour exiger une autre politique.

Prochain article

monde

François Hollande se donne deux ans pour redresser la France