DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le vice-président irakien dénonce un procès "politique" à son encontre


Turquie

Le vice-président irakien dénonce un procès "politique" à son encontre

Le vice-président irakien ne décolère pas. Depuis la Turquie où Tarek al-Hachémi est réfugié, il dénonce un procès “politique”. Dimanche, un tribunal de Bagdad l’a condamné à la peine de mort par contumace pour le meurtre d’un général et d’une avocate. “Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki et sa justice ont achevé la phase finale d’une campagne théâtrale contre moi, en utilisant un tribunal fantoche dans cet objectif, a déclaré Tarek al-Hachémi. Je rejette totalement, et ne reconnaîtrai jamais ce verdict inéquitable, injuste et motivé politiquement”.

Tarek al-Hachémi est l’un des principaux dirigeants sunnites d’Irak, alors que son rival Nouri al-Maliki est chiite. Le verdict risque de raviver les tensions.
“Je ne pense pas que ce verdict va servir le peuple, réagit un habitant de Bagdad. Je dénonce les crimes, mais là, ce n’est pas dans notre intérêt”. Des attentats ont fait pas moins de 88 victimes ce week-end en Irak. Ce lundi, 18 personnes présentées comme des partisans de Tarek al-Hachémi, ont été accusées d’avoir organisé l’attaque de Nassiriya.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Découverte de "substances potentiellement explosives" chez les al-Hilli