DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pays-Bas : le coeur des électeurs balance entre pensée libérale et socialiste

Vous lisez:

Pays-Bas : le coeur des électeurs balance entre pensée libérale et socialiste

Taille du texte Aa Aa

Les Néerlandais, attachés par tradition à la rigueur budgétaire, vont-ils continuer de soutenir l’austérité ambiante dans la zone euro ? Ce n’est pas certain. Ils doivent renouveler les 150 sièges de leur Parlement mercredi, et les sondages montrent qu’ils hésitent franchement entre le Parti libéral du Premier ministre Mark Rutte, et le Parti travailliste. Les deux sont pro-européens, mais Mark Rutte promet que les Grecs n’auront plus un sou de plus s’il est élu. Le chef des travaillistes Diederik Samson dit préférer laisser du temps à la Grèce, afin qu’elle garde une chance de rester dans la zone euro. Les travaillistes, opposés à trop d’austérité, ont remonté régulièrement et fortement dans les sondages.

En revanche, les prestations d’Emile Roemer dans les débats télévisés semblent avoir fait reculer son Parti socialiste à la troisième place. Aux Pays-Bas, les socialistes sont positionnés à l’extrême-gauche.
Leur adversaire direct, l’extrême-droite de Geert Wilders, a beaucoup moins le vent en poupe que lors des législatives de 2010. Les enquêtes ne lui donnent que la quatrième position.