DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le président grec tape du poing sur la table


Grèce

Le président grec tape du poing sur la table

Trop, c’est trop ! La manifestation qui a eu lieu ce mardi à Athènes, et l’emportement du président grec en disent long sur le “ras le bol” dans le pays.
“La Grèce a assez payé pour ses fautes”, a lâché le chef de l’Etat, alors que la troïka de créanciers demande toujours plus d‘économies. Des sympathisants communistes, eux, ont bloqué l’entrée du ministère de l’Emploi à Athènes.

En Allemagne, lors d’un débat au Parlement, le ministre des Finances s’est montré plus optimiste: “Au Portugal, les paramètres économiques sont meilleurs, a déclaré Wolfgang Schäuble. L’Irlande a de nouveau accès aux marchés internationaux de la finance. Même la Grèce a fait des avancées considérables pour réduire son déficit”. Oui, mais après trois ans d’austérité complète, la troïka demande à la Grèce d‘économiser encore 11,5 milliards d’euros. C’est difficile à avaler pour les fonctionnaires qui seront sacrifiés.

Prochain article

monde

Egypte : l'ex-candidat à la présidentielle Ahmad Chafiq poursuivi par la justice de son pays