Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a prononcé ce mercredi devant le Parlement européen à Strasbourg, son discours sur l‘état de l’Union. Il a plaidé pour une “fédération d’Etats-nations”, censée être, selon lui, un “rempart contre le nationalisme et le populisme”. “C’est notre horizon politique”, a-t-il affirmé.

“L’actuelle Union européenne doit évoluer, a expliqué le président de la commission. Et n’ayons pas peur de le dire : nous avons besoin d’avancer vers une fédération d’Etats-nations. C’est ce dont nous avons besoin. Il ne s’agirait pas d’un super-Etat mais d’une fédération démocratique d’Etats-nations capable de prendre à bras-le-corps nos problèmes communs à travers un partage de souveraineté de sorte que chaque pays, chaque citoyen soit mieux à même de maîtriser son destin”.

Pour José Manuel Barroso, cette évolution devra passer par l’adoption à terme d’un nouveau traité.

Il a également plaidé pour une véritable union économique et monétaire incluant notamment la supervision de toutes les banques de la zone euro par la Banque centrale européenne (BCE).

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :