DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Législatives aux Pays-Bas : duel annoncé entre libéraux et travaillistes

Vous lisez:

Législatives aux Pays-Bas : duel annoncé entre libéraux et travaillistes

Taille du texte Aa Aa

150 sièges de députés à renouveler, c’est le devoir électoral des Néerlandais ce mercredi. Ces élections législatives anticipées pourraient se résumer en un duel entre deux hommes de la même génération, Mark Rutte, chef du Parti libéral, et son rival du Parti travailliste. Mark Rutte est favorable à un axe La Haye-Berlin. “Il y a un vrai choix à faire dans cette élection, a-t-il déclaré. Allons-nous poursuivre notre proche collaboration avec l’Allemagne et la Finlande pour combattre la crise de l’euro, ou allons-nous choisir une orientation comme celle de la France ? Cette dernière option, j’y suis opposé”.

Diederick Samsom serait plus proche de la position française. Son Parti travailliste, également pro-européen, est au coude à coude avec le Parti libéral.
“C’est aux votants de décider combien de sièges nous aurons, a-t-il dit. Nous allons voir, c’est une journée excitante !” Le Parti socialiste d’Emile Roemer, autrement dit la gauche radicale pour les Néerlandais, faisait presque jeu égal avec les libéraux dans les sondages au milieu de l‘été. On ne lui prédit plus que la troisième place. Quant au parti d’extrême-droite de Geert Wilders, il devrait perdre des points par rapport aux législatives de 2010. Il n’est plus porté par son thème favori de l’immigration. Les partis eurosceptiques ne devraient donc pas jouer de rôle pour former une coalition après ces législatives aux Pays-Bas.