DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Diederik Samsom, un phénomène politique

Vous lisez:

Diederik Samsom, un phénomène politique

Taille du texte Aa Aa

Depuis son premier poste de député en 2003, le travailliste de 41 ans a consciencieusement grimpé les échelons, jusqu‘à devenir, en mars dernier, leader du parti PvdA.

Il y a quinze jours, il crée la surprise, en dépassant l’autre candidat de gauche, Emile Roemer, le représentant du Parti socialiste, qui était jusque là favori pour devenir Premier ministre.
Ses excellentes performances lors des derniers débats télévisés l’ont fait remonter dans les sondages.

Fils de médecin, Diederik Samsom est depuis longtemps un homme engagé. Végétarien, athée, il est un ancien activiste de Greenpeace, ce qui lui a valu d‘être arrêté dix fois par la police lors d’actions de protestation.

L’homme assure que sa famille, et particulièrement sa fille handicapée de 11 ans, est la raison de son entrée en politique.

Idéaliste, Diederik Samsom a 15 ans lorsqu’explose le réacteur 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl.
Cet évènement le marque à tel point qu’il se lancera plus tard, avec succès, dans des études en physique nucléaire et travaillera six ans pour Greenpeace.

Considéré comme un excellent orateur, une personne avec du cran n’hésitant pas à chercher la confrontation, Diederik Samsom embrasse la politique en 2003 après une brève expérience comme directeur d’une société spécialisée dans l‘énergie verte.

Pour la première fois dans des élections néerlandaises, l’Europe a été au centre des débats et des préoccupations. Il faut dire que
l‘économie des Pays-Bas, cinquième de la zone euro, est tournée vers l‘étranger.

Comme son rival le libéral Mark Rutte, Diederik Samsom est un europhile convaincu. Mais si Rutte revendique son alignement avec l’Allemagne, favorable à l’austérité, Diederik Samsom est plus proche de la position française, et la relance économique prônée par François Hollande.

A une semaine du scrutin, 47% des électeurs souhaitaient le voir devenir Premier ministre, contre 42% seulement pour le libéral Mark Rutte.

Reste maintenant pour Diederik Samsom à réussir la formation d’un gouvernement de coalition.