DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Afrique du Sud : opérations policières contre des mineurs grévistes


Afrique du Sud

Afrique du Sud : opérations policières contre des mineurs grévistes

Dans la nuit au moins 500 membres des forces de l’ordre sont intervenus sans ménagement dans les baraquement des mineurs de Marikana. Ils ont saisi des machettes et d’autres armes qualifiées de dangereuses par la police. Puis ce samedi matin, des forces de l’ordre ont dispersé un rassemblement de grévistes.
Les autorités sud-africaines avaient annoncé la veille des mesures de maintien de l’ordre dans le secteur minier.

Le porte-parole du président sud-africain Jacob Zuma a estimé que l’intervention de la police était justifiée et qu’il était “nécessaire d’agir avec fermeté”.

Un mois après la fusillade policière de Marikana qui a fait 34 morts, les tensions sont vives.

Le gouvernement s’inquiète des conséquences économiques de ce conflit alors que les mineurs en grève ont rejeté ce vendredi une proposition d’augmentation salariale de leur employeur, le groupe Lonmin. Une augmentation bien inférieure à celle qu’ils réclament.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Russie : "Le pouvoir aux millions, pas aux millionnaires"