DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La police s’invite à la fête d’anniversaire du mouvement Occupy Wall Street


monde

La police s’invite à la fête d’anniversaire du mouvement Occupy Wall Street

Lundi, exactement un an après avoir braqué le projecteur sur les inégalités économiques mondiales au cri de « Nous sommes les 99% », le mouvement Occupy Wall Street était de retour à Manhattan pour de nouvelles manifestations dans l’espoir de regagner un élan mobilisateur.

Dès 7h du matin heure locale, sous l’œil de nombreux journalistes et policiers, quelques centaines de militants se sont rassemblés dans le quartier des affaires de New York. Les forces de l’ordre les ont néanmoins empêchés de s’approcher de la Bourse, cible que les manifestants avaient prévu d’encercler.

La large coalition d’anticapitalistes, de militants pacifistes, de syndicats et de simples citoyens a lancé plusieurs cortèges et sit-in à travers Manhattan, au rythme omniprésent de percussions et de chants, parmi lesquels quelques « Joyeux anniversaire ». Plusieurs manifestants tenaient des pancartes, l’une d’entre elle proclamant « Nous sommes des étudiants, pas des clients ». « Ce qui s’est passé ici il y a un an est un processus qui ne peut être arrêté » explique l’auteur Chris Hedges, vainqueur d’un prix Pulitzer, « ce qui s’est passé ici il y a un an dessinera au bout du compte la fin de la collusion entre l’Etat et le secteur privé ».

Les militants dénoncent les tactiques policières

Paul Brown, porte-parole de la police de New York a confirmé qu’aucun permis de manifester n’avait été demandé par le mouvement OWS mais a annoncé que la police serait prête à encadrer des manifestations : « nous gérerons les manifestations pacifiques et procéderons à des arrestations en cas d’activité illégale ».

Néanmoins, dès 10h heure locale, des informations faisaient état d’au moins 70 arrestations par la police de New York. Parmi elles, l’utilisatrice de Twitter @mollycrabapple a réussi à envoyer des tweets depuis le fourgon de la police. Elle écrit « on vient de me tirer hors du trottoir, avec tous les autres qui y étaient (…) Tout ceux dans le fourgon ont été attrapés alors qu’ils étaient sur le trottoir. La police a reçu ordre de simplement de se saisir de nous ».

Des flux vidéo live mis en place par des journalistes citoyens sur le terrain ont diffusé des images montrant les tactiques policières en place, entre autre les policiers en tenue anti-émeute et ce que des militants qualifient d’arrestations violentes et injustifiées de manifestants pourtant calmes.
Pendant le week-end, Occupy Wall Street a organisé une série d’activités qui n’ont rassemblées que quelques centaines de personnes. La police de New York y a tout de même arrêté près de 35 personnes.

(avec Reuters)

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Liban: les militants du Hezbollah manifestent contre le film islamophobe